lundi 22 octobre 2018

Médiation: Créer un contexte de discussion propice à l’écoute des opinions minoritaires

Par Jean Poitras et Solange Pronovost

Dans une situation de conflit de groupe, il y a souvent un sous-groupe majoritaire et un autre minoritaire. Pour trouver un compromis qui mettra fin au différend, il faut parfois trouver un moyen de concilier les intérêts de ces deux entités. Or, en contexte conflictuel, il est généralement difficile d'harmoniser les points de vue parce que l’opinion de la minorité est plus ou moins ignorée par la majorité. Ce phénomène a été longuement scruté (ou examiné) en psychologie sociale. Il soulève une question clé. Comment les opinions et intérêts d’un nombre inférieur d'individus peuvent-ils influencer ceux qui sont plus nombreux ? Les conclusions des diverses études sur ce sujet peuvent être d’une aide précieuse pour les médiateurs qui ont à faciliter les échanges dans des groupes de discussion. 

vendredi 12 octobre 2018

Médiation: Comment traiter la résistance naturelle à dialoguer avec l’adversaire ?

Lorsque nous ne sommes pas en conflit, nous croyons tous que le dialogue est une excellente façon de régler un différend à l’amiable. Mais en situation conflictuelle, c’est souvent une autre histoire; les gens deviennent alors réticents à dialoguer directement avec l’autre. En effet, les sentiments négatifs ressentis à son égard semblent incompatibles avec le fait de s’asseoir et de chercher un compromis gagnant-gagnant. En psychologue sociale, on explique ce genre de situation, notamment par le phénomène de la dissonance cognitive. Pour le médiateur, le fait de mieux le comprendre peut se révéler un outil fort utile.

vendredi 5 octobre 2018

Médiation : Devrait-on se soucier de l’opinion des collègues des participants à une médiation?

Par Jean Poitras et Solange Pronovost

Vous agissez en tant que médiateur dans un conflit en milieu de travail qui oppose deux collègues. Durant la première rencontre, ceux-ci font un bout de chemin et à force de discuter, modifient leur compréhension de la situation ainsi que leurs positions. Toutefois, à la rencontre suivante, vous remarquez qu’il y a chez eux, un certain recul vers leur point de vue initial; comme si une puissance invisible les avait ramenés dans leurs conceptions de départ. Malgré que le conflit soit de nature interpersonnelle entre les deux individus, se pourrait-il que les gens de leur environnement les aient influencés négativement? Pour donner suite à cette interrogation, l'utilisation de la théorie de la réalité partagée peut être de mise.

vendredi 28 septembre 2018

Médiation: harcèlement, rationalisation et désengagement moral

Par Jean Poitras et Solange Pronovost

En septembre 2018, le Sénat américain composé d'une majorité républicaine, favorisait la candidature d’un juge ultraconservateur pour siéger à la Cour suprême des États-Unis. Or, peu de temps avant la nomination de celui-ci, des accusations d’agressions sexuelles le concernant ont fait surface. Que ces allégations soient fondées ou non, il est quand même étonnant d'entendre les arguments utilisés par les partisans républicains pour justifier leur appui inconditionnel à ce candidat, et ce, avant même d’avoir pris connaissance de tous les faits. Est-ce une réaction exceptionnelle? Ou est-elle malheureusement typique des allégations de harcèlement?

vendredi 21 septembre 2018

La pression vers la conformité: fléau ou levier de gestion de conflits?

Par Jean Poitras et Solange Pronovost

L’une des premières étapes d’une intervention visant à désamorcer un conflit de groupe est de rencontrer chacun de ses membres individuellement. Il est alors fréquent d'entendre les personnes affirmer qu’elles en ont assez de la situation, qu’elles trouvent que les gens devraient mettre de l’eau dans leur vin, mais qu’elles ont l’impression d’être les seules à penser ainsi. Et il n’est pas rare non plus, que parmi celles-ci, plusieurs tiennent ce discours en privée, mais n’osent pas le dire lors des rencontres de groupe. Pourtant, si elles parlaient, le conflit perdrait beaucoup d’élan. Pourquoi ce silence, et comment désamorcer ce réflexe comportemental? Pour donner réponse à ces questions, comprendre le phénomène de conformité peut s’avérer utile.