samedi 7 mars 2020

Plein feu sur l’incivilité au travail!

L’incivilité entre superviseurs et subordonnés ainsi que celle entre collègues est un cancer organisationnel. Elle mine la collaboration et nourrit un climat de travail favorisant l’intention de quitter l’organisation. Et à l'instar de cette maladie, elle se développe souvent sous l’écran radar des acteurs intéressés, en l'occurrence le Service des ressources humaines. 

Que ce soit par conditionnement (ex. l’idée que cela fait partie de la culture organisationnelle) ou à cause de priorités concurrentes (ex. il y a des problèmes plus urgents à régler), l’incivilité fait rarement l’objet d’interventions de la part des gestionnaires et des personnes responsables de la gestion du personnel. Pourtant, la prendre en considération est aussi important que de s'occuper des conflits. 

Nous avons donc décidé d'exposer le phénomène et de proposer des outils d'intervention aux directions d'entreprise, gestionnaires, représentants syndicaux, médiateurs et différents intervenants. Dès la semaine prochaine, une série de six nouvelles chroniques sera publiée sous le thème de l’incivilité au travail. On y traitera en particulier de la définition de l’incivilité organisationnelle, des causes et conséquences de celle-ci, de même que des stratégies de gestion et de prévention du phénomène. 

Bienvenue à nos fidèles lecteurs! 

Jean Poitras et Solange Pronovost

Aucun commentaire: